Car policy : un enjeu stratégique pour la flotte de l’entreprise

COMPRENDRE LES PRINCIPES DE LA CAR POLICY

La car policy constitue la politique automobile de l’entreprise. Elle correspond à une décision prise par la direction générale de la société en collaboration avec certains services dont les ressources humaines. La car policy voiture de société nécessite de poser des bases saines et solides. Il apparaît en pratique que les fonctions occupées par le collaborateur ont un impact sur le véhicule confié. Comment est attribué un véhicule et à quel collaborateur ? Comment faciliter la mise en œuvre de la car policy et la gestion de la flotte ?

Les principes de la car policy voiture de société

Car policy : un enjeu stratégique pour la flotte de l’entreprise

La car policy naît d’une concertation entre plusieurs services de l’entreprise. Les personnes impliquées dépendent de l’activité de la société. En règle générale participent à la mise en place de la car policy voiture de société :

  • La direction générale
  • La Direction des Ressources Humaines (DRH)
  • La direction financière
  • Le département des achats

La DRH jour un rôle prépondérant dans l’adoption de la car policy. Il s’agit de pouvoir maîtriser les coûts tout en pouvant satisfaire les besoins des collaborateurs.

La car policy voiture de société doit être construite sur des bases saines et solides. Cela évite d’éventuels litiges entre les salariés bénéficiant d’une voiture de société et simplifie la mission des gestionnaires de flotte.

La grille d’attribution et les règles d’utilisation

Grille d’éligibilité et de classification des collaborateurs : elle consiste à déterminer quels collaborateurs sont éligibles à l’attribution d’un véhicule de fonction. Parmi les critères de sélection figurent la fonction et/ou le titre, et le niveau de coefficient.

Grille de définition des véhicules par catégorie : elle précise les segments des véhicules ainsi que la marque et le modèle voire les caractéristiques du véhicule. Elle permet de faire le choix de la voiture de fonction en tenant compte de la classification des collaborateurs.

Ces deux grilles font partie intégrante de la car policy.

En exemple de car policy voiture de société : une entreprise peut choisir de sélectionner des véhicules en fonction de leur émission de CO2. Elle peut décider d’attribuer des berlines de luxe à ses collaborateurs aux plus hautes fonctions, des SUV ou berlines breaks à des collaborateurs effectuant des longs trajets ou bien encore des monospaces à des salariés dont les responsabilités et la situation familiale peuvent justifier ce choix.

Les règles d’utilisation établies dans la car policy voiture de société sont obligatoirement portées à la connaissance des conducteurs. Une charte est signée par chaque collaborateur disposant d’un véhicule de fonction.

Car policy et externalisation de la flotte

La maîtrise des coûts est au centre de la stratégie de toute entreprise. Aussi pour réaliser des économies sur la flotte de véhicules de société, l’externalisation représente aujourd’hui une solution adoptée par de nombreuses entreprises.

La location longue durée de voiture de société permet de conserver une capacité d’investissement et facilite la gestion de la flotte.

La mise en œuvre de la car policy est aussi simple que s’il s’agissait d’un achat de véhicule. La LLD entreprise présente de nombreux avantages tels que :

  • Contrat de location sur-mesure
  • Flexibilité
  • Récupération de la TVA
  • Exonération de TVS (selon le type de véhicule)
  • Déduction des loyers
  • Entretien du véhicule
  • Etc.

Sixt vous propose des offres répondant aux exigences de votre car policy. Avec un large choix de véhicules, une solution sur-mesure, flexible et économique et de nombreux services associés, la location longue durée entreprise devient un élément déterminant de votre car policy voiture de société.

Pour en savoir plus sur l’externalisation de flotte et obtenir un devis personnalisé, contactez nos conseillers Sixt.